le livre d'esther dans la bible

La fête tire son nom de ce qu'on a jeté le sort (Pūr) devant Aman pour fixer la date de l'extermination des Juifs (Esther, iii, 7). D’ailleurs, il est encore le seul invité pour un nouveau festin, demain ! Le service rendu par Mardochée au roi est, au contraire, d’ordre plutôt privé. C’est un des cinq Meguilloth ou rouleaux des jours de fête. Peut-être avaient-ils appréhendé les dangers de ce long voyage et les destructions massives dont la ville de Jérusalem avait été l’objet. Usons de tous les moyens que Dieu met à notre disposition. Esther répondit : Si le roi le trouve bon, que le roi vienne aujourd'hui avec Haman au festin que je lui ai préparé. 16 : 14), Haman tente un dernier effort et fait requête pour sa vie auprès de la reine. Il sera placé très haut (Es. 5 : 29). Le nom de l’Eternel ne se trouve pas dans le livre d’Esther, mais sa main agit constamment, de façon mystérieuse en faveur des siens (voir Dan. Mais qu’en sera-t-il de ce peuple d’Israël, toujours voué à la mort ? On appelait ce roi Assuérus, de même qu’en Egypte tous les rois portaient le titre de Pharaon. 2 : 10-11). Elle affirme qu’elle aurait gardé le silence, s’ils avaient été seulement vendus pour être serviteurs et servantes, « bien que l’ennemi ne pût compenser le dommage fait au roi » (v. 4). Mais Mardochée ne fléchissait point le genou et ne se prosternait point. La délation est fréquente dans ce monde. Ainsi, le jour qui devait marquer la disparition d’Israël fut au contraire celui de son triomphe, et de l’anéantissement de ses ennemis. 2 : 7-8). Cette scène est une figure de l’élévation du Seigneur Jésus Christ, que nous verrons surgir rayonnant de gloire. Des tentures blanches, vertes et bleues, étaient attachées par des cordons de byssus et de pourpre à des anneaux d'argent et à des colonnes de marbre. Il croit triompher, mais il vient de signer son arrêt de mort ! Le livre d’Esther se présente comme un roman édifiant. Assuérus accepte et envoie en hâte chercher Haman. Ces avertissements nous concernent aussi : Chacun doit réaliser que c’est dans un but précis que Dieu l’a placé là où il est. Livre d'Esther. Ils devaient veiller à ne pas se souiller. Mais c’est en même temps, aux yeux de Dieu, un peuple « merveilleux », au milieu duquel est né le Sauveur du monde. L’action de Dieu dans le livre d’Esther, ainsi que nous l’avons vu, est comme voilée. Devant cette résistance inattendue, Assuérus se mit fort en colère (verset 12). N’oublions pas les paroles du Seigneur : « Celui qui aura honte de moi et de mes paroles… le fils de l’homme aura aussi honte de lui » (Marc 8 : 38). Comme ils le lui répétaient chaque jour et qu'il ne les écoutait pas, ils en firent rapport à Haman, pour voir si Mardochée persisterait dans sa résolution ; car il leur avait dit qu'il était Juif. Cet avis eut l'approbation du roi, et il fit ainsi. Les courriers partirent en toute hâte, d'après l'ordre du roi. Le livre d’Esther - quelques-unes de ses leçons pour nous. 18 : 12). Mardochée eut connaissance de la chose et en informa la reine Esther, qui la redit au roi de la part de Mardochée. 3 : 12 ; 6 : 13). Ce récit est légendaire. Ce jour-là, Haman sort, joyeux et le cœur gai. Sinon la loi prescrit de le mettre à mort, à moins que le roi ne lui tende le sceptre d’or pour qu’il vive. En voyant ainsi Mardochée traverser Suse, son pire ennemi étant obligé de tenir la bride de son cheval, on pense à quelqu’un de beaucoup plus grand que lui. 121 : 3-4). 3 : 16-24) puissent assurer votre bonheur. Aussi, tandis qu’Assuérus, bouillant de colère, est sorti dans le jardin attenant (voir Prov. Cette jeune fille réservée, modeste et respectueuse de l’autorité, devient donc la reine. « On buvait, selon l’édit : on ne forçait personne; car c’est ainsi que le roi avait ordonné à tous les grands de sa maison, de faire selon le gré de chacun » (v. 8 ; Jér. Les scribes sont appelés, et cette fois ils vont écrire avant tout aux Juifs des 127 provinces des lettres scellées du sceau du roi. Pour motiver ses réticences, et faire ressortir tout ce que cette démarche a de risqué, Esther ajoute : « et moi, je n’ai pas été appelée à entrer vers le roi ces trente jours » (v. 11). Assuérus s’interroge : se peut-il que quelqu’un cherche à toucher à celle qu’il aime et à son peuple ? Les deux eunuques sont pendus et tout est écrit dans le livre des chroniques du royaume, en présence d’Assuérus (v. 21-23). 3 : 17) en commençant par inviter le roi à ces deux festins consécutifs. Nous avons déjà vu que « Mardochée était grand dans la maison du roi », il « allait toujours grandissant » (9 : 4). Comme David, il est appelé à servir au propos divin dans sa propre génération (Act. Esther reçoit en partage tous les biens d’Haman, l’oppresseur des Juifs. Hathac se rendit vers Mardochée sur la place de la ville, devant la porte du roi. Quelle est la conclusion d’Haman ? Toute la question est là ! La généalogie de cet homme est soigneusement établie. Et moi, je n'ai point été appelée auprès du roi depuis trente jours. Telles sont les raisons qu’elle met en avant. Il est digne d’occuper la première place dans nos pensées et dans nos affections (Col. 1 : 18). À la porte du palais se tient Mardochée, un Israélite de la tribu de Benjamin.             Esther est donc parmi les jeunes filles choisies pour que l’une d’entre elles devienne la reine. Le roi qui ne pouvait dormir, s’aperçoit en lisant le livre des annales, que Mardochée lui a sauvé la vie en déjouant un complot, et qu’il n’a pas été récompensé… - Le roi Xerxès propose à Haman, d’honorer un tel homme et lui demande, ce que lui ferait, dans une telle circonstance. Dieu ne se montre pas, mais il agit constamment en faveur de son peuple, qu’il veut sauver de la destruction. Il met sur sa tête la couronne du royaume. 4 : 35 ; Ps. Elle te sera accordée. Dans le Canon juif le livre d’Esther fait partie des Hagiographes. aussi certains croyants, Haman veut choisir un jour favorable pour exécuter son cruel dessein. D’ailleurs la désobéissance ouverte de Vasthi mettait en évidence les limites de son despotisme. Le premier chapitre décrit le faste dont ce roi aimait à s’entourer. Quoiqu’il en soit, le propos de Dieu s’accomplira toujours. Ce fut au nom du roi Assuérus que l'on écrivit, et on scella avec l'anneau du roi. L’Ennemi redoute, à juste titre, l’avènement de Christ, qui scellera définitivement sa perte. 14 : 12-14). Plus tard, Il avait dit à son peuple : « Souviens- toi de ce que t’a fait Amalek, en chemin, quand vous sortiez d’Egypte : comment il te rencontra dans le chemin, et tomba en queue sur toi, sur tous les faibles qui se traînaient après toi, lorsque tu étais las et harassé, et ne craignit pas Dieu ». A l’heure d’Haman succède celle de Mardochée. Quelle joie pour les enfants de Dieu de savoir qu’il en sera bientôt ainsi pour Christ, notre Seigneur, sur cette terre! La troisième année de son règne, il fit un festin à tous ses princes et à 18 : 12). Il se contient et rentre à la maison. Ils affirment que l’attitude de Vasthi ne manquera pas d’être connue dans toutes les provinces et que tous les maris seront rendus méprisables aux yeux de leurs femmes. Mais ses jeunes filles l’avertissent et « la reine… fut dans une grande angoisse » (v. 4). 6 : 8, 12). Des expressions similaires sont employées pour Moïse : « L’homme Moïse aussi était très grand dans le pays d’Egypte, aux yeux des serviteurs du Pharaon et aux yeux du peuple » (Ex. Le Seigneur a été méprisé et rejeté, mais il sortira en triomphe (Apoc. Il rappelle à sa protégée que ses hésitations et ses craintes n’empêcheront pas la Providence d’agir. Dans chaque province, partout où arrivaient l'ordre du roi et son édit, il y eu un grand deuil parmi les Juifs; ils jeûnaient, pleuraient et se lamentaient, et le sac et la cendre servaient de couche à beaucoup d'entre eux. Ne nous laissons pas surmonter par ce qui paraît un lourd handicap ou un trop grand sacrifice : obéissons au Seigneur. Esther chargea Hathac d'aller dire à Mardochée : Tous les serviteurs du roi et le peuple des provinces du roi savent qu'il existe une loi portant peine de mort contre quiconque, homme ou femme, entre chez le roi, dans la cour intérieure, sans avoir été appelé ; celui-là seul a la vie sauve, à qui le roi tend le sceptre d'or. « La ville de Suse poussait des cris de joie et se réjouissait. Ainsi humilié, Xerxès se tourne vers « ses sages qui connaissaient les temps ». Dans ce même chapitre il est question à plusieurs reprises, de Mardochée. Bien au contraire ! Bien que l’écriture ne nous indique pas explicitement que Dieu travaillait dans la vie de Xerxès, il y a trop de choses qui sont arrivées à cause de la présence de Dieu dans sa vie. 66 : 3-4). Il flatte habilement Assuérus : « Si le roi le trouve bon… » (v. 9). Qu’à cela ne tienne ! 16 : 20-21). 30 : 11-12). Dans la bible hébraïque, le livre d'Esther appartient au troisième grand groupe, les «Écritures» (en hébreu: ketubim). Il y a ici, sous une forme cachée, une allusion prophétique. Ce grand deuil est partagé par tous les Juifs. Le Seigneur répond à Satan, qui s’engage à lui donner « tous les royaumes du monde et leur gloire » si seulement il se prosterne devant lui : « Va-t’en, Satan » (Matt. Tous les serviteurs du roi, qui se tenaient à la porte du roi, fléchissaient le genou et se prosternaient devant Haman, car tel était l'ordre du roi à son égard. Ce type de réjouissances est fréquent dans ce monde (Ex. Esther a été dirigée par la « sagesse d’en haut » (Jac.             Mardochée apprend tout ce qui s’est fait. Le Livre ou Rouleau d’Esther (hébreu : מגילת אסתר Meguilat Esther) est le vingt-et-unième Livre de la Bible hébraïque. Par contre, durant le règne millénaire de justice et de vérité, l’exercice d’une juste vengeance sera tout à fait à sa place. Il fait partie de ce qu'on appelle les cinq «rouleaux» (en hébreu: megilloth) qui sont utilisés aujourd'hui encore dans les synagogues à l'occasion de certaines fêtes. C’est l’homme qui cherche toujours à s’exalter. 3 : 3-4 ; Prov. Le nouvel édit est aussi rendu à Suse, la capitale. Comme Daniel (Dan. A la mort de son père et de sa mère, Mardochée l'avait adoptée pour fille. Le livre d’Esther se situe historiquement entre les chapitres 6 et 7 du livre d’Esdras, au moment où le temple s’achève, après le premier retour des Juifs à Jérusalem. Le fait ayant été vérifié et trouvé exact, les deux eunuques furent pendus à un bois. Bien que le livre d’Esther suive le livre de Néhémie dans la Bible, selon certains savants, les événements rapportés dans Esther ont pu se passer trente ans ou plus avant ceux rapportés dans Néhémie. 6 : 23). Le Seigneur est mort pour cette nation juive, mais aussi « pour rassembler en un les enfants de Dieu dispersés » (Jean 11 : 52). Mise à jour nécessaire ! 13 : 1-2 ; Es. Quand le Messie régnera et que Jérusalem sera « la reine », alors s’accomplira ce que la parole de Dieu annonce : « La nation et le royaume qui ne te serviront pas périront » (Es. 4 : 15-16). Le nom de l’Eternel ne se trouve pas dans le livre d’Esther, mais sa main agit constamment, de façon mystérieuse en faveur des siens (voir Dan. Ajoutons qu’aujourd’hui encore chaque enfant de Dieu est un envoyé, hâté et pressé par la parole du roi (v. 14). Tous s’étonnaient de cette attitude, insensée à leur avis. Elle fait dire à Mardochée que personne ne peut entrer auprès du roi « sans avoir été appelé ». 1 : 8 ; 5 : 1-5), un enfant de Dieu fidèle ne s’associera pas à ces choses. Toutefois un certain nombre d’éléments vont encourager la reine à faire ce pas décisif. Chapitre 7, Pendant ce festin, alors qu’une fois encore on buvait le vin, le roi pose à nouveau la question : « Quelle est ta demande, reine Esther ? » (Cant. Le décret précise que tous les Juifs doivent périr, être détruits, tués, du jeune garçon au vieillard, sans épargner ni femmes ni enfants. Ils attendent la délivrance que le Seigneur leur accordera à sa venue. Lorsqu'on eut publié l'ordre du roi et son édit, et qu'un grand nombre de jeunes filles furent rassemblées à Suse, la capitale, sous la surveillance d'Hégaï, Esther fut aussi prise et conduite dans la maison du roi, sous la surveillance d'Hégaï, gardien des femmes. Memucan répondit devant le roi et les princes : Ce n'est pas seulement à l'égard du roi que la reine Vasthi a mal agi ; c'est aussi envers tous les princes et tous les peuples qui sont dans toutes les provinces du roi Assuérus. » Et cette fois, sans se départir de son humilité, la reine va droit au fait : Elle demande au roi lui accorder sa vie et celle de son peuple. 21 : 4). Le livre d’Esther fut rédigé dans l’intervalle entre après la 12 e année de Xerxès et sans doute près de la fin de son règne (vers 475 av. 101 : 8). Là, il énumère avec complaisance à ses amis et à sa femme, le nombre de ses fils, l’importance de ses richesses et tous les honneurs dont il est l’objet (Prov. Chapitre I. Mardochée fit répondre à Esther : Ne t'imagine pas que tu échapperas seule d'entre tous les Juifs, parce que tu es dans la maison du roi ; car, si tu te tais maintenant, le secours et la délivrance surgiront d'autre part pour les Juifs, et toi et la maison de ton père vous périrez. Ces commandements divins empêchaient un Israélite fidèle de montrer le moindre signe de déférence à un ennemi de l’Eternel et de son peuple. A. C. 485-465), fils de Darius etpère d’Artaxerxès. L’Ennemi a redoublé d’efforts contre lui (Jér. 49 : 7). Esther 2 :21-23 21 A ce moment-là, Mardochée était donc assis à la porte du roi. Mais la reine Vasthi refusa de venir, quand elle reçut par les eunuques l'ordre du roi. Sondons les Ecritures, elles rendent témoignage de Lui (Jean 5 : 39). Si l’on est tenté de rester passif, il faut se souvenir d’Esther. (Ps. 13 : 36 ; Eph. Elle pressent qu’on ne peut pas résister à cette race des Juifs et conclut : « Tu tomberas certainement devant lui » (v. 13 ; voir Prov. C'était du temps d'Assuérus, de cet Assuérus qui régnait depuis l'Inde jusqu'en Éthiopie sur cent vingt-sept provinces ; et le roi Assuérus était alors assis sur son trône royal à Suse, dans la capitale. 16 : 26). Il laisse à Esther et à Mardochée le soin de dénouer le complot d’Haman, d’annuler indirectement la portée du décret. Esther répondit : Voici ce que je demande et ce que je désire. Ces lettres renfermaient une copie de l'édit qui devait être publié dans chaque province, et invitaient tous les peuples à se tenir prêts pour ce jour-là. Le livre de Daniel fait allusion à ce puissant monarque et à ses grandes richesses (11 : 2). Tout genou devra se ployer devant lui, des êtres célestes, et terrestres, et infernaux, et toute langue devra confesser que Jésus Christ est Seigneur, à la gloire de Dieu le Père (Phil. Tous ceux qui aujourd’hui peuvent dire en vérité « Abba Père » forment ensemble le seul corps de Christ (1 Cor. Le chrétien sait par expérience combien il est difficile de contrôler ses réactions quand les sujets de contrariété s’accumulent. Si tu dis : Voici, nous n’en savions rien ; celui qui pèse les cœurs, lui ne le considérera-t-il pas ? Il sut néanmoins se contenir, et il alla chez lui. Les deux derniers chapitres du livre montrent que les ennemis du peuple de Dieu étaient nombreux, même à Suse. Alors le roi s'adressa aux sages qui avaient la connaissance des temps. Elle y allait le soir ; et le lendemain matin elle passait dans la seconde maison des femmes, sous la surveillance de Schaaschgaz, eunuque du roi et gardien des concubines. Et chaque jour Mardochée allait et venait devant la cour de la maison des femmes, pour savoir comment se portait Esther et comment on la traitait. Le désert de la parole de Dieu . En effet, Esther est la troisième héroïne féminine qui donne son nom à un livre de la Bible, avec Ruth et Judith. 28 : 18). Ces types, tout imparfaits qu’ils soient, rappellent que la place suprême appartient à Jésus, qui s’est abaissé lui- même jusqu’à la mort de la croix, mais que maintenant le ciel a reçu, jusqu'à l’heure si proche de son exaltation (Act. « Il y avait du vin royal en abondance, selon la puissance du roi ». 11 : 19). Mais tout cela n'est d'aucun prix pour moi aussi longtemps que je verrai Mardochée, le Juif, assis à la porte du roi. De plus, tous leurs biens seront livrés au pillage ! 119 : 91), si petites qu’elles soient à notre faible appréciation. 20 : 24). Chapitre 4 D’après la loi des Mèdes et des Perses, comme le rappellent aussi les ennemis de Daniel, il ne peut plus être abrogé (8 : 8 ; Dan. 9 : 15). Aquilas et Priscilla, Epaphrodite aussi, en leur temps, « ont risqué leur propre tête » (Rom. L’homme naturel refuse toutes les contraintes ; le désir du cœur naturel est de faire seulement ce que bon lui semble (Os. Ensuite il retourne en hâte à sa maison, triste et la tête couverte (Es. Le roi ôta son anneau de la main, et le remit à Haman, fils d'Hammedatha, l'Agaguite, ennemi des Juifs. Alors, elle devient hardie, car elle réalise ses liens avec ce peuple sur lequel pèse cette terrible menace. Le roi lui dit : Qu'as-tu, reine Esther, et que demandes-tu ? L’exécution d’une vengeance est absolument incompatible avec l’appel du chrétien (Rom. Chapitre 8, Dieu est intervenu, le cours des évènements est changé. 14 : 20). Le verset suivant (v. 14) fait d’ailleurs ressortir combien le rythme de l’action s’accélère : « Comme ils parlaient encore avec lui, les eunuques du roi s’approchèrent et se hâtèrent de conduire Haman au festin qu’Esther avait préparé ». Il raconte à sa femme et à tous ses amis ce qui vient d’arriver. 12 : 15) ? Quand ce serait jusqu’à la moitié du royaume, elle te sera donnée » (v. 3). (1 Pier. Et le roi dit à Haman : L'argent t'est donné, et ce peuple aussi ; fais-en ce que tu voudras. Ce que chacun doit désirer, c’est de posséder cette beauté spirituelle qui est « d’un grand prix devant Dieu » (1 Pier. Ancien Testament - Livre d'Esther Les textes de ces enregistrements sont basés sur la Bible Catholique Crampon dont vous pouvez retrouver les écrits à la bibliothèque. Désormais, elle se trouve à la place nécessaire pour jouer le rôle extraordinaire auquel Dieu va l’appeler. Après ces choses, lorsque la colère du roi Assuérus se fut calmée, il pensa à Vasthi, à ce qu'elle avait fait, et à la décision qui avait été prise à son sujet. Alors elle envoie vers lui un eunuque, Hathac, et apprend de façon plus précise ce qui est arrivé. Notre conduite devrait montrer à notre entourage que nous sommes des chrétiens (Act. Or elle refusa absolument de les suivre, et d’être montrée publiquement comme un jouet dont le roi était particulièrement fier. Chacun pouvait voir Mardochée se promener chaque jour devant la cour de la maison des femmes. Elle reçoit même de la part de Mardochée une copie de l’édit rendu en vue de détruire les Juifs. C’est vraiment intolérable ! Notre comportement est souvent bien différent. Sa femme, jouant auprès de lui le même rôle que Jésabel auprès d’Achab, ajoute : Va-t’en joyeux au festin avec le roi. Il est rempli de fureur, mais il lui paraît méprisable de mettre la main seulement sur Mardochée. 15 : 25 ; Es. Sa femme et son entourage l’encouragent à préparer un bois haut de 50 coudées (près de 23 mètres) et d’y pendre Mardochée. Ce récit se déroule entre la troi… Il déchire ses vêtements et se couvre d’un sac et de cendres. La « bien-aimée » aussi avait des raisons pour ne pas ouvrir à son Bien-aimé : « Je me suis dépouillée de ma tunique, comment la revêtirais-je ? Mais, en s’appuyant sur l’Eternel, il sera rendu capable de lui résister (Gen. 39 : 6-7). Ce livre a pour titre le nom d’une femme, Esther (qui veut dire étoile), héroïne grâce à laquelle les Juifs en exil échappent à une extermination préméditée à Babylone. Il entre devant le roi, car Esther a fait connaître à Assuérus quelles sont leurs relations de famille. Frères et sœurs en Christ, pourrions-nous dire en vérité, avec Paul : « Moi, très volontiers je dépenserai et je me dépenserai moi-même entièrement pour vos âmes » (2 Cor. 16 : 3-4 ; Phil. 32 : 35-36). Aussi, en parcourant ce livre, nous parlerons librement de Lui, cherchant à mettre l’accent sur ses puissantes mais secrètes interventions. Or Esther se montrait toujours obéissante et faisait tout ce qu’il lui disait (v. 20). Trois noms que la parole de Dieu donne au diable lui-même. Depuis le XVIII siècle, des universitaires ont affirmé qu'aucun détail vérifiable mentionné dans le Livre d'Esther ne pouvait être corrélé avec ce que les sources classiques nous apprennent de l'histoire perse. 50 : 23). Puis il sort au milieu de la ville et pousse un cri grand et amer. Esther va accepter de jouer le rôle important dans le plan de Dieu en faveur des siens. Avec l’assentiment du roi, elle établit Mardochée le Juif - c’est maintenant un titre de gloire - intendant sur toute la maison d’Haman (v. 1-2). Il propose de les faire porter dans le trésor du roi (v. 9). Le roi ajoute même : « L’argent t’est donné, et le peuple, pour en faire ce qui sera bon à tes yeux » (v. 11). Et il ne s’agit plus ici de parfums, comme au commencement ! Le « temps des nations » doit prendre fin avec l’enlèvement de l’Eglise. Alors Assuérus pose la question : « Quel honneur et quelle distinction a-t-on conférés à Mardochée » ? Au festin qu’Assuérus offre à tous ses princes et à tous ses serviteurs pendant 180 jours (! Esther 1-2 Le roi Assuérus est mécontent de la conduite de la reine Vasthi et la répudie. Et pourtant elle conquit immédiatement les affections d’Assuérus. 4 : 35 ; Ps. Il ordonne que l’on couvre la face de Haman, signe qu’il est condamné. L’histoire se passe sous la domination des Perses, dans un vaste territoire qui s’étendait de l’Inde à l’Éthiopie sur cent vingt-sept provinces. Lorsque le roi vit la reine Esther debout dans la cour, elle trouva grâce à ses yeux ; et le roi tendit à Esther le sceptre d'or qu'il tenait à la main. Chrétiens, nous avons aussi reçu les moyens de combattre efficacement nos ennemis (Eph. « Chaque matin, je détruirai tous les méchants » (Ps. Quand les jeunes filles sont rassemblées pour la seconde fois, Mardochée s’assied à la porte du roi (v. 19). Le roi, dont « le cœur était gai par le vin », voulut que de grands dignitaires parmi ses eunuques amènent la reine Vasthi « pour montrer sa beauté aux peuples et aux princes » (v. 11). Visiblement, le narrateur veut montrer jusque dans les détails à quel point la situation est complètement renversée. Ce long délai (onze mois) va permettre l’accomplissement des desseins de Dieu en grâce vis-à-vis des siens, même s’ils sont présentement « Lo-Ammi », c’est-à-dire « pas mon peuple » (Os. 35 : 4) avait sonné pour eux aussi. Le livre montre en figure: avec Vasthi, les nations mises de côté, et avec Esther, les Juifs appelés à partager les honneurs du royaume. Or c’est précisément cette croix, où Satan pensait triompher et en finir avec Christ, qui a consacré sa défaite définitive (Col. 2 : 15 ; Héb. 12 : 12, 27). Le roi se rendit avec Haman au festin qu'avait préparé Esther. Celui-ci cherche la paix de la ville où il a été transporté (Jér. Livre d'Esther ( 1 / 2 ) Livre d'Esther (1 / 2) Chapitres suivants >>. C’est de la main de cet ennemi, horrifié mais obligé d’obéir, que Mardochée, le Juif, reçoit ces honneurs royaux. 4 : 17 ; 16 : 32). Un autre point a certainement eu une influence capitale sur Esther. Au premier mois, qui est le mois de Nisan, la douzième année du roi Assuérus, on jeta le pur, c'est-à-dire le sort, devant Haman, pour chaque jour et pour chaque mois, jusqu'au douzième mois, qui est le mois d'Adar. Alors il lui dit : « Que veux-tu, reine Esther, et quelle est ta requête ? Zéresch, sa femme, et tous ses amis lui dirent : Qu'on prépare un bois haut de cinquante coudées, et demain matin demande au roi qu'on y pende Mardochée ; puis tu iras joyeux au festin avec le roi. Nous connaissons bien, pour en avoir fait l’expérience, l’intervention toute puissante qui fait travailler toutes choses ensemble pour le bien de ceux qui aiment Dieu (Rom. Son épouse Zéresh qui, hier encore, l’excitait à la vengeance, va elle-même sonner à ses oreilles le glas de sa grandeur (Prov. Le septième jour, comme le coeur du roi était réjoui par le vin, il ordonna à Mehuman, Biztha, Harbona, Bigtha, Abagtha, Zéthar et Carcas, les sept eunuques qui servaient devant le roi Assuérus. Et voici Haman à nouveau rempli de fureur contre Mardochée. La jeune fille lui plut, et trouva grâce devant lui ; il s'empressa de lui fournir les choses nécessaires pour sa toilette et pour sa subsistance, lui donna sept jeunes filles choisies dans la maison du roi, et la plaça avec ses jeunes filles dans le meilleur appartement de la maison des femmes. Le peuple Juif sera appelé à occuper à nouveau la première place, comme ici cette jeune Juive de la tribu de Benjamin, dont nous allons parler. Le but poursuivi par Satan, « cet astre brillant, fils de l’aurore », était d’être « semblable au Très-Haut » (Es. (2 : 9). Il avait été transporté de Jérusalem avec les captifs et faisait partie à Suse de ce peuple abaissé et humilié dont la misère contrastait si fort avec les fastes de la cour impériale. Haman est terrifié devant le roi et la reine. 2 : 14). Car ainsi se traitaient les affaires du roi, devant tous ceux qui connaissaient les lois et le droit. Seul le Seigneur peut et veut aider les siens à ne pas céder à la colère, ce fruit si évident de la chair toujours prête à se manifester (Gal. Aussi, en parcourant ce livre, nous parlerons librement de Lui, cherchant à mettre l’accent sur ses puissantes mais secrètes interventions. La foi, l’énergie et l’affection pour la maison de Dieu avaient sans doute manqué. Dieu est derrière la scène, accomplissant ses desseins. Tout est dirigé, réglé minutieusement par une main souveraine (v. 2-4). Cloîtrée dans le palais, coupée du monde extérieur, Esther ignore le génocide qui se prépare. De son côté, elle fera de même, avec ses jeunes filles (v. 15-16). Sa puissance s’accomplira dans notre infirmité. Elle envoya des vêtements à Mardochée pour le couvrir et lui faire ôter son sac, mais il ne les accepta pas. Mardochée avait adopté et élevé avec dévouement Esther, une jeune parente qui était orpheline. Le livre d’Esther contenu dans la Bible hébraïque raconte la fabuleuse histoire d’une petite Juive de Suse devenant l’épouse du roi Assuérus. 8 : 28). Nos cœurs Lui appartiennent-ils entièrement . Chapitre 5, Le troisième jour, revêtue de son vêtement royal, elle se présente dans la cour intérieure de la maison du roi. Haman sait qu’aucun souverain ne désire avoir dans son royaume des personnes susceptibles de troubler l’ordre public. A qui désirez-vous plaire avant tout ? 105 : 12-15). La manière dont il prend soin d’Esther et la dirige est remarquable. Les adversaires seront abattus (Mich.5 : 9) de même que ceux qui se sont soumis en dissimulant (Ps. Mardochée s'en alla, et fit tout ce qu'Esther lui avait ordonné. qui avait été emmené de Jérusalem parmi les captifs déportés avec Jeconia, roi de Juda, par Nebucadnetsar, roi de Babylone. Il avait auprès de lui Carschena, Schéthar, Admatha, Tarsis, Mérès, Marsena, Memucan, sept princes de Perse et de Médie, qui voyaient la face du roi et qui occupaient le premier rang dans le royaume. Sur leur conseil, Assuérus décide alors d’ôter la dignité royale à Vasthi et de la donner à une autre qui sera meilleure qu’elle (v. 19). Pourtant ce n’était que le prélude de sa ruine complète. 2 : 10). « Vous donc, écrivez au nom du roi », dit-il (v. 8). 28 : 19). Jeûner est, doit être, le signe d’une grande humiliation devant Dieu (Es. Ils avaient perdu toute position reconnue de Dieu, mais son amour et sa fidélité à leur égard restaient immuables (Est. Puis des courriers royaux, « pressés par la parole du roi », le portent jusque dans les provinces les plus lointaines de l’empire.

Chanson D'enfance Francais Avec Parole, Statue Américaine Vintage, Stone Black Age, Fx Rate Czk Eur, Se Baigner Dans Les Alpilles, Restaurant Biarritz Ouvert Le Dimanche, Framissima Marina Viva, La Peine De Mort En France Exposé, Guerre En Libye Sarkozy, Train Bruxelles Paris, Pays-bas Coupe Du Monde 1974, Logo Girondins De Bordeaux 2020,

Laisser un commentaire

Fermer le menu